En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
 
Recherche
 
Fermer
Vous êtes ici :   Accueil » Notes de frais du maire Gilles GASCON
 
 
Infos Pratique
Nous contacter
Visites

 612245 visiteurs

 13 visiteurs en ligne

Photos
Calendrier
Bienvenue sur le site de Thémis Est-Lyonnais - Ville de Saint Priest

Nous avons créé l’association THEMIS Est-Lyonnais au lendemain des élections municipales 2014. Notre objectif est d’offrir aux San Priods la possibilité d’accéder aux informations qui impactent leur quotidien à court, moyen et long terme. Présents à chaque conseil municipal, mais aussi sur le terrain, notre mission consiste, d’une part à analyser et évaluer les projets et les promesses électorales et ...

Pour lire la suite, cliquez ici. 

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://themis-estlyonnais.fr/data/fr-articles.xml

Notes de frais du maire Gilles GASCON :
Qu'en pensez-vous ? 

 

Gilles_GASCON_Notes_de_frais.jpg

Notes de frais du maire Gilles GASCON 2016 : 
 
Icone_Telecharger_White.jpg

Notes de frais du maire Gilles GASCON 2017 : 
 
Icone_Telecharger_White.jpg

Salaire des élus (source Tribune de Lyon)
 
Icone_Telecharger_White.jpg

    

 Le maire Gilles GASCON (8200 € brut/mois pour 3 mandats) représente bien sa ville et peut-être un peu trop à notre « goux » ! Pour mémoire, en 2014, Gilles GASCON demandait à sa majorité « LR et UDI », que lui soit attribué une carte bancaire pour un montant annuel de 7200 euros soit 600 euros par mois pour couvrir ses frais de représentation. Cette indemnité devait permettre au maire de couvrir ses dépenses et ce dans l’intérêt de la commune. Pendant 3 années consécutives, l’état des dépenses enregistrées était à quelque chose près de 7200€ annuel et environ 4500 € en 2017.

  

Lors du conseil municipal du 14 Juin 2018, Daniel GOUX dénonçait des incongruités dans les frais de représentation du maire LR de Saint-Priest. Le détail pour les années 2016 et 2017 relève de la poésie de Prévert. On découvre un Gilles GASCON en véritable Fashionista, client de plusieurs enseignes connues comme BAYARD, Hugo Boss, BEXLEY, Boss Store, Street Connexion, Manfield, Galerie Lafayette…

  

Malgré les indemnités que Gilles GASCON perçoit pour ses 3 mandats (8200 euros correspondant aux postes de maire, de conseiller métropolitain et de conseiller régional), cela ne l’empêche pas d’utiliser l’argent du contribuable pour se vêtir et se chausser. A ce jour, sur la base des informations dont nous disposons, ses dépenses peuvent varier de 50 euros à 945 euros.

  

A titre d’exemple, Monsieur le maire s’est offert une paire de chaussures pour un montant de 360 euros, un costume pour la somme de 452.50 euros, quelques vêtements pour 945 euros, etc…

 

Gilles GASCON ne se contente pas de s’habiller avec nos impôts, il se rend également avec un invité au restaurant Le Sofitel de Lyon : montant de la facture 422.50 euros.

 

Nous ne saurions reprocher à un maire d’être à son avantage lors de ses apparitions publiques. D’autres vont jusqu’à se teindre les cheveux. Ce n’est pas le cas de Gilles GASCON ! Nous ne saurions reprocher à un élu ses notes de restaurant pour un coût raisonnable de 50 € par repas. Mais nous restons plus circonspects quant aux catégories d’achats citées précédemment. Objectivement, Y aurait-il utilisation d’argent public à des fins privées ? Gilles Gascon s’est présenté au suffrage en 2014 comme étant le monsieur propre de la politique avec pour argument « 1 euro bien pensé sera 1 euro bien dépensé ! ». À bon entendeur.

 

Lorsque les groupes d’opposition ont eu accès aux notes de représentation du Maire, ils ont abordé ce sujet en séance du conseil municipal du 14 Juin 2018 et ont fait part de leur étonnement sur la manière dont Gilles GASCON utilise l’argent du contribuable.

 

Le maire s’est senti attaqué car pris la main dans le sac, alors il est sorti de ses gonds en hurlant que la façon de procéder de l’opposition s’apparentait à « de la politique de caniveau, de la politique poubelle ».

 

Il ne faut pas oublier que dans le cadre d’une enquête, bien souvent la recherche d’indices et d’informations pertinentes mène les policiers à fouiller dans les poubelles…

  

Le Progrès s’est fait le relais de cette information et nous vous mettons à disposition l’article paru dans la presse.

  

Note_de_frais_GASCON.png

Le journal lyonnais LyonMag a également fait paraître un article dénonçant la "moralité" des notes de frais du Maire. Mais étonnamment, cet article a été immédiatement retiré du site internet LyonMag.

  

Google faisant bien les choses, nous avons pu récupérer l’intégralité de l’article que nous vous mettons aussi à disposition.

(Pour accéder à l'article, cliquer sur le lien : Article Lyon MAG - Moralité des notes de frais du maire Gilles GASCON.

  

  

Note_de_frais_GASCON-LM1.png  

Note_de_frais_GASCON-LM2.png


Date de création : 22/07/2018 19:43
Catégorie : -


Réactions à cet article

Réaction n°21 

par Marendier le 24/10/2018 11:14

Bien évidemment, il va encore nous faire croire que les faits sont des mensonges. S'il avait tenu ses promesses de campagne (ou plutôt des slogans de campagne pour nous berner) peut-être aurait-on pu focaliser plus sur son travail. Et même là, il a fait tout et son contraire pour ne pas dire n'importe quoi. Avec plus de 8000 euros par mois sans compter la voiture, la carte gazole, l'assurance payée, l'entretien payé, monsieur trouve le moyen de servir de la carte bleue de la ville à des fins personnels ! Quelle honte ! Je comprends mieux ce qu'il sous-entendait dans l'édito du magazine couleur. Même là-dessus il n'a même pas le courage d'être clair. Toujours des généralités pour se défausser. 

À la mairie, il se dit que le maire avait en main les frais de l’ancienne Maire, Mme DAVID. Quand est-il de ces notes de frais ? Sont-elles injustifiées ? Pourquoi ne les publie-t-il pas ? Dois-je comprendre que c’est en connaissance de cause que le maire G. Gascon fait pire que ces prédécesseurs ? cry

Décidément, Wauquiez, Fillon, Sarko, BigMalyon... C'est triste, c'est lamentable et impardonnable !!! 


Réaction n°20 

par Anthony le 07/10/2018 14:58

Réponse à BBR :

Patrick Balkany justifie l'augmentation de son indemnité en conseil municipal.

"Quotidien" a filmé le conseil municipal au cours duquel le maire de Levallois-Perret a fait voter l'augmentation de son salaire.

La décision en a interpellé beaucoup : le maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) Patrick Balkany (LR) a fait voter une augmentation de son indemnité d'élu de 56% en conseil municipal, le 26 septembre. Mais l'édile semble n'avoir aucun mal à assumer cette décision, d'après les images de ce conseil, diffusées par "Quotidien" ce jeudi 4 octobre.

Dans l'extrait diffusé dans l'émission de Yann Barthès, Patrick Balkany justifie cette augmentation, nécessaire selon lui, par le fait qu'il ne touche plus son indemnité de député depuis juin 2017, en raison de la loi sur le non cumul des mandats.

"Depuis qu'on a interdit le cumul des mandats... ben voilà... Vous voyez, j'ai fait don de ma personne pendant 25 ans, pendant que j'étais député. Vous m'avez eu à l'œil", lâche l'élu, non sans ironie, devant un conseil municipal osant quelques "oh" faussement compatissants.

Au moment du vote, la caméra de l'émission capture Isabelle Balkany, première adjointe et épouse de Patrick Balkany, lever le doigt sans hésiter pour voter l'augmentation de son indemnité.

Patrick Balkany, maire de cette commune huppée des Hauts-de-Seine depuis 2001 après l'avoir déjà dirigée entre 1983 et 1995, a fait passer son indemnité de 2720 euros bruts mensuels à 4257 euros, soit le maximum autorisé pour une commune de cette taille. Mais il touche en réalité plus que cela, puisqu'il reçoit une retraite de député (en moyenne 2700 euros nets en 2015) ainsi qu'une indemnisation de 2000 euros pour son poste de vice-président de Paris-Ouest-La Défense.

"Il y a la télé, donne-moi la parole (...) Je vais rigoler un peu"

"Quotidien" a également dévoilé un autre extrait de ce conseil municipal, durant lequel le couple Balkany a vraisemblablement fait le show. On y voit Isabelle Balkany, à la droite de son époux, lui faire passer un mot pour lui demander de lui donner la parole au sujet des cantines, alors qu'ils sont en plein débat sur les logements sociaux.

"Tout compte fait, comme il y a la télé, donne-moi la parole à un moment donné, sur tout ce que votent les députés sur les cantines je suis rodée et vais rigoler un peu", a-t-elle écrit sur le mot, selon "Quotidien".

La droite Wauquiéiste – LR – (ou sarkosystes) de ce pays est complètement moisie, sans âme et sans valeur ! GASCON est des leurs !


Réaction n°19 

par BBR le 04/10/2018 05:55

Et que penser de cet article sur Gérard Collomb

https://www.planet.fr/politique-gerard-collomb-ces-tres-genereuses-indemnites-quil-continue-de-toucher.1640080.29334.html?xtor=ES-1-%5BPlanet_a_la_Une%5D-20181004-%5BtestA%5D&tgu=X5vPYa


Réaction n°18 

par Saythe le 28/09/2018 14:23

Bravo monsieur GASCON ! De mieux en mieux ! Quelle prouesse ! Ah profit qu'en tu nous tiens... Nous verrons en 2020...


Réaction n°17 

par Administrateur le 20/09/2018 09:59

Réponse à BBR :

Le groupe d'opposition a réclamé une copie de ces notes de frais. A ce jour, le maire Gilles GASCON n'a pas donné suite à cette requête.


Réaction n°16 

par BBR le 20/09/2018 09:46

Bonjour,

Pourrait on avoir les notes de frais de l'ancienne maire pour que l'on puisse se faire une idée sur ce "problème" ?

Merci,


Réaction n°15 

par LM le 18/09/2018 11:00

Une belle escroquerie qui continue, saupoudré de mensonges venant de quelqu’un qui avait promis tout l’inverse sans sourciller.

Un profiteur de plus à dégager !


Réaction n°14 

par Greg le 15/09/2018 08:43

Quelle honte ! C'est scandaleux !


Réaction n°13 

par Valerie le 23/08/2018 09:08

J' ai bien scruté votre article, c' est hallucinant les chiffres de dépenses. Moi, avec 2 gosses je ne dois pas dépasser 9.87 € par jour pour nous faire vivre. Chercher l'erreur !


Réaction n°12 

par Perret le 30/07/2018 18:34

Qu'il en profite, dans 1 ans et demi c'est fini pour lui. Il se croit tout permis avec le fric des saint priods. C'est sur il ne l'a pas gagné ce fric, il peut donc le dépenser facilement.

Déja 600 euros par mois pour manger au resto, plus de la moitié d'un smic (1100 euros)

C'est une honte, en gagnant 8600 euros / mensuel de manger gratuitement sur le dos du contribuable,.Et ce guignol donne des leçons, je suis déçu de ce type. Avec le recul il a fait quoi pour la ville ?  J'ai voté pour lui, je voterai contre pour la prochaine fois.

Merci à l'opposition  d'avoir dénoncé ce type, j'aurai du voter contre.


Réaction n°11 

par Catherine le 28/07/2018 11:22

Et alors ? Il est pas devenu maire pour ne pas en profiter puisque nous sommes assez cons pour laisser faire.   


Réaction n°10 

par Laurent le 28/07/2018 11:20

Félicitations pour ce site qui dit tout haut, tout fort ce qui se murmure dans la mairie, au village, au centre ville.... Il devrait être déclaré d'utilité publique. J'espère que de nombreux San Priods sont vos lecteurs. Amitié, Lolo


Réaction n°9 

par Peg le 28/07/2018 11:15

Pendant que moi je dois compter le moindre petit centime pour faire bouffer mes gosses et devoir jongler au quotidien avec le système D !!! A ce qui parait la roue tourne. Je suis impatiente de voir ça.... Heureuse de votre existence Thémis St Priest, une fidèle lectrice.
Les fins de mois seront probablement plus supportables avec un poste de police municipal supplémentaire. Voir la vie en bleu ou en noir, quelle différence ? 


Réaction n°8 

par Maryline le 28/07/2018 11:10

Je suis capable d'aller jouer les résignés sous sa fenêtre à la mairie. Or, nous savons ce qui se passe, nous parlons, nous nous plaignons, mais qui bouge pour un véritable changement ? Personne. Et ils continuent à se foutre de nous. Ils ne risquent rien, nous les laissons faire. Ils vont en profiter encore 2 ans !


Réaction n°7 

par Karim le 28/07/2018 11:03

Belle histoire à méditer......

Un saint homme tenait un jour une conversation avec Dieu ... Il lui dit :

- Seigneur, j'aimerais savoir comment est le Paradis et comment est l'Enfer.

Dieu conduisit le saint homme vers deux portes. Il ouvrit l'une d'entre elles et permit ainsi au saint homme de regarder l'intérieur. Au milieu de la pièce, il y avait une immense table ronde. Et, au milieu de la table, il y avait une grosse marmite contenant un ragoût à l'arôme délicieux....

Le saint homme saliva d'envie. Les personnes assises autour de la table étaient maigres et livides. Elles avaient, toutes, l'air affamé. Elles tenaient des cuillères aux très longs manches, attachés à leurs bras. Toutes pouvaient atteindre le plat de ragoût et remplir une cuillerée. Mais, comme le manche de la cuillère était plus long que leurs bras, elles ne pouvaient ramener les cuillères à leur bouche.  Dieu lui dit:

- Tu viens de voir l'Enfer. Tous deux se dirigèrent alors vers la seconde porte.

Dieu l'ouvrit, et la scène que vit le saint homme était identique à la précédente. Il y avait la grande table ronde, la marmite de délicieux ragoût, qui fit encore saliver le saint homme. Les personnes autour de la table étaient également équipées de cuillères aux longs manches. Mais, cette fois, les gens étaient bien nourris, replets, souriants et se parlaient en riant. Le saint homme dit à Dieu :

- Je ne comprends pas !

- Eh bien, c'est simple, répondit Dieu à sa demande, c'est juste une question d'habileté. Ils ont appris à se nourrir les uns les autres, tandis que les gloutons et les égoïstes ne pensent qu'à eux-mêmes. Il faut croire que l'enfer est bien souvent sur terre !!! .....


Réaction n°6 

par Joe le 27/07/2018 18:27

Et combien de personnes ont quitté la mairie suite à sa politique interne ?! On les compte sur combien de mains ????


Réaction n°5 

par Mairie le 27/07/2018 10:25

Réponse à Greg,

Je stopperai le béton promettait Gilles Gascon : il n’y a jamais eu autant de grues sur Saint-Priest ;

Je sauvegarderai le village promettait-il encore : c’est encore lui (Gascon) qui délivre les permis de construire ;

Depuis 2014, il brade les terrains communaux pour permettre aux promoteurs de construire…

Il embauche ses proches et ses amis politiques ;

Il a supprimé le projet de crèche la coccinelle en 2014 : 200 000 euros de perte pour la ville et donc les contribuables sans compter la tension que cette bêtise à engendrer sur le nombre de places disponibles (ma famille en paye le prix) ;

Il se fait acheter en  2014 un véhicule de fonction 508 hybride : 33 000 euros alors que celui de son prédécesseur n’avait que 55 000 km ;

Marché de Noëls : plus de 100 000 euros d’investissement par an et au final cela ne rapporte rien !

Annulation du projet « Parc Nelson Mandela » en 2014 alors qu’il était membre du jury et qu’il avait voté « pour » ce projet : environ 250 000 euros de perte pour la ville ;

Résiliation du projet pôle emploi : perte 21 000 euros !

Opération de réhabilitation du secteur Mansart / Farrère (Bel Air) : Gascon vote contre ce projet en 2013 et à présent il laisse sous-entendre que ce projet est le sien. Ce projet a été initié en 2006 par M. DAVID, voté en 2013 par ces prédécesseurs et financé en quasi-totalité par Est Métropole Habitat ;

Sous la mandature de M. DAVID, le système de vidéo protection comptait un peu plus de 150 caméras sur le territoire de Saint-Priest ;

La requalification de l’avenue Jean Jaurès : encore une fois ce projet était embarqué dans la PPI de M. DAVID.

En 2016, Gilles Gascon augmente tous les tarifs municipaux ; de 15 à 33 % d'augmentation pour l'École de Sport, 16 % pour le service Jeunesse, de 10 à 30 % pour les piscines, 13 % pour la Médiathèque (secteur vidéo), 10 % pour l'artothèque, 28 à 61 % pour le Conservatoire, 10 % pour le Cinéma. Les enfants sont une cible de choix pour ces augmentations : les tarifs les plus bas de la restauration scolaire augmentent de 50% (et les plus hauts de « seulement » 25 %). Le péri- scolaire subit des augmentations de 60 à 280 % pour les prix les plus bas, de 43 à 65 % pour les plus hauts. On observe que, de manière générale, ce sont les plus modestes qui subissent les plus fortes hausses, et que les plus à l'aise ont des hausses élevées (mais moins fortes !).

En 2015 Gilles Gascon supprime le quotient familial dans le calcul des prestations financières ;

Depuis 2014, Gascon tente de nous faire croire que ses prédécesseurs avaient lancé la construction de 4000 logements ; depuis 2015 c’est ce brave monsieur qui signe tous les permis de construire (consultables en mairie) ;

Création de la maison de santé pluri-professionnelle et universitaire (MSPU) sur Bel Air : là encore, c’est le projet de ses prédécesseurs ! Il avait voté contre ce projet lorsqu’il était dans l’opposition UMP. Aujourd’hui il affirme qu’il est à l’origine du projet.

En 2015, il annule le projet de création d’un groupe scolaire à la cité Berliet, préférant ainsi réhabiliter l’école Marius Berliet et densifier un maximum ce secteur.

En 2016, Gascon  annule une procédure de licenciement d’un agent communal, le réintègre parmi les effectifs et il l’indemnise à hauteur de 38 000 euros (avec l’argent du contribuable !!!) ! Cet agent communal avait fait l’objet d’un licenciement pour motif disciplinaire, car il s’était absenté plusieurs semaines de son poste de travail sans l’accord préalable du service des ressources humaines. Il avait décidé de se rendre en Arabie Saoudite, notamment à la Mecque pour un pèlerinage.

En 2016, il baisse les taxes  locales de 1.5 % et parallèlement son groupe vote en faveur de la hausse des bases fiscales +7.5 % ;

2015 et 2016, baisse de plus de 50% des investissements ; voir rapport de la chambre régionale de la Cour des comptes : Rapport de la cour des comptes

En 2016, Gilles Gascon accorde une subvention de 10 000 euros à un boxeur (pour son anniversaire) et nous rien !

En 2016, deux adjoints et pas des moindres démissionnent Catherine LAVAL et Éric FROMAIN.

En 2017, il annule son projet (réhabilitation du Théâtre Théo Argence). Cette annulation oblige le maire et donc les contribuables à indemniser les cabinets d’études qui ont travaillé sur ce projet culturel. Le maire a donc indemnisé (gaspillé) la somme de 276 000.00 euros HT et ce sans vergogne.

Effectivement, cela ne fait que 3 ans que vous vivez sur la commune de Saint-Priest. Me concernant, j’habite Saint-Priest depuis plus de 40 ans et je peux affirmer que la ville s’est transformée depuis 2005. De plus je travaille à la mairie et donc… toutes les campagnes de communication n'effaceront pas ce qu'il est devenu et ce qu'il a fait durant ces années de mandat.


Réaction n°4 

par Joe le 26/07/2018 17:39

Monsieur Gascon oublie vite... Celui qui critiquait madame DAVID qui avait soit disant une voiture trop "luxueuse"... il est vrai qu'une 508 hybride est abordable pour n'importe quel citoyen...


Réaction n°3 

par Greg le 24/07/2018 07:08

San-priod depuis 3 ans, je suis très satisfait de l’action du maire, qui contribue très largement à l’essor économique de la ville (accueil d’entreprise, création d’emplois...), à la réhabilitation de son image (les années de socialisme l’avaient encore davantage ancrée dans l’image « banlieue de l’est lyonnais »), ou l’amélioration de la sécurité (effectif de police supplémentaire, vidéosurveillance, poste de police a Bel Air, ...). Et je ne parle pas du budget municipal qui est largement dans le vert. 

Donc clairement, que le maire achète des chaussures Bexley, aille au resto ou autre, n’a strictement aucune importance, tant que la ville est gérée (bien mieux en tous cas que la précédente équipe).

La gauche devrait penser à proposer des idées, plutôt qu’a leur propre élection.


Réaction n°2 

par Maxime le 23/07/2018 10:53

Nourrit, blanchit, chaussé... et puis quoi encore ? Le gros problème, c'est que ces gens là, élus du peuple se croient tout permis. Bordel, ils ne se rendent même plus compte que leurs pratiques sont plus que douteuses ! Sous ses apparences de maire proche du peuple, cet individu est la honte de la France... Vous l'avez dit : A bon entendeur !


Réaction n°1 

par Gerard le 23/07/2018 08:55

Bonjour

je ne suis guère surpris de ce type d'agissement et je trouve cela déplorable


Finances de St Priest

Métropole de Lyon

Conseil Municipal

Rubriques

Urbanisme

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.