En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Vous êtes ici :   Accueil » Saint Priest - Séance de tractage avec Gérard COLLOMB
 
 
 

Bienvenue sur le site de Thémis Est-Lyonnais - Ville de Saint Priest

Nous avons créé l’association THEMIS Est-Lyonnais au lendemain des élections municipales 2014. Notre objectif est d’offrir aux San Priods la possibilité d’accéder aux informations qui impactent leur quotidien à court, moyen et long terme. Présents à chaque conseil municipal, mais aussi sur le terrain, notre mission consiste, d’une part à analyser et évaluer les projets et les promesses électorales et ...

Pour lire la suite, cliquez ici. 

Saint Priest - Séance de tractage avec Gérard COLLOMB

St Priest - Séance de tractage avec Gérard Collomb
Dimanche 15 décembre 2019 Place Roger Salengro.

Une trentaine de personnes s’est regroupée ce dimanche matin sur la place Roger Salengro en attendant l’arrivée du maire de Lyon Gérard COLLOMB avant d’aller au contact des San-Priods et de tracter pour sensibiliser les habitants à l’importance des enjeux métropolitains. En tête de file des citoyens et des « marcheurs-tracteurs » (Comité LREM Saint-Priest, LREM Bron, LREM Chassieu, LREM Mions), Gérard COLLOMB était ravi, les commerçants et les San-Priods aussi.
  

Collomb-Fromain-06.jpg
Bruno VANATY -  Gérard COLLOMB - Eric FROMAIN - Salima AMGHAR - Izzet DOGANEL - François Xavier PENICAUD...

Candidat au poste de Président de la Métropole, l’ancien ministre de l’intérieur et actuel maire de Lyon s’est donc rendu à Saint Priest pour d’une part, faire la promotion de sa candidature dans le cadre des élections métropolitaines et d’autre part, s’assurer qu’une liste En Marche soit bien présente face au candidat sortant Gilles GASCON (LR).

La présence de Gérard COLLOMB sur le marché de Saint Priest a surpris les habitants et les commerçants et en même temps les a ravis. Le tractage s’est déroulé dans un climat ouvert, une ambiance sympathique et bon enfant. Des San-Priods l’ont interpelé sur des sujets d’actualité et Gérard COLLOMB a su prendre en considération leurs interrogations et inquiétudes et a su leur apporter des réponses concrètes. Gérard COLLOMB a clarifié le fait que Saint Priest s’est développé depuis une trentaine d’années grâce au travail collaboratif des élus (Grand Lyon, Métropole, …).

Revenons-en à la métropole : les 15 et 22 mars 2020 auront lieu les élections municipales à Saint Priest et les élections métropolitaines. Ainsi, les San Priods et les habitants de la Métropole seront invités à voter 2 fois le même jour, pour deux listes différentes. Bizarre ? Absolument pas ! Explications.

Tout le monde s’accorde à dire qu’il y aura des élections en 2020. Mais sur le terrain fuse un tas de questions : « mais c'est quoi cette Métropole ? Qui sont les candidats ? A quoi candidatent-ils ? Où devrai-je voter ? Pourquoi devrai-je voter deux fois le même jour ?  Si je vote pour un candidat métropolitain alors quel sera le rôle du maire dans cette organisation métropolitaine ? Beaucoup de San Priods et habitants de la Métropole de Lyon sont un peu perdus à quelques semaines des élections. C’est normal car le mode de scrutin a changé. Et pour la première fois, en 2020, ils vont voter le même jour pour une liste pour les élections municipales et pour une autre liste pour les élections métropolitaines.

Ainsi, vous l’aurez compris, l’actuel maire de Lyon, Gérard COLLOMB, ne sera pas candidat à sa succession à la mairie de Lyon, mais à la présidence de la Métropole de Lyon qui regroupe 59 communes (anciennement c’était le Grand Lyon). La Métropole de Lyon est désormais considérée comme une collectivité territoriale.

  

Municipales et métropolitaines, deux listes différentes

Pour les élections municipales, rien ne change. Vous voterez, comme avant, pour le maire de votre choix dans une élection de listes paritaires à deux tours. La liste arrivée en tête au 2ème tour obtient automatiquement la moitié des sièges. L’autre moitié des sièges est répartie entre toutes les listes qui restent en lice au 2ème tour et qui ont obtenu plus de 5 % à la proportionnelle (la liste arrivée en tête comprise). Cela donne un très net avantage, en nombre de sièges, à la liste arrivée en tête.

En revanche, pour les élections métropolitaines, le mode de scrutin change. Lors de l’élection de 2020, les électeurs devront élire 150 conseillers métropolitains dans 14 circonscriptions, lesquelles regroupent les 59 communes de la Métropole. Chaque circonscription étant dimensionnée en fonction du nombre d’habitants. Saint-Priest fait partie de la Conférence Territoriale des Maires « Porte de Alpes » ; cette CTM comprend les villes de Saint-Priest, Bron, Chassieu et Mions.

Métropole de Lyon : une élection au suffrage universel direct.

Toujours en fonction du nombre d’habitants, un nombre de sièges a été attribué pour chaque circonscription. Ainsi, la circonscription (Saint-Priest, Bron, Chassieu et Moins) verra 12 élus siéger à la Métropole (sur les 150 en tout).

Les électeurs voteront selon le même modèle que celui des élections municipales (élection à deux tours). La liste paritaire arrivée en tête au 2ème tour obtient automatiquement la moitié des sièges. L’autre moitié des sièges est répartie proportionnellement entre toutes les listes qui restent en lice au 2ème tour et qui ont obtenu plus de 5 % (liste arrivée en tête comprise).

  

Pourquoi est-ce si important d’arriver en tête dans les circonscriptions ?

Pour les candidats, arriver en tête est très important car avec ce type de scrutin c’est la garantie de « siéger majoritairement » à la métropole. Exemple : sur la CTM de Saint-Priest, la liste qui arrivera en tête devrait rempoter minimum 6 (maximum 9) sur les 12 sièges en jeu. C’est considérable. Cela signifie que le jeu des alliances sera donc sans doute déterminant entre les 2 tours (si une liste n'est pas élue à la majorité absolue au 1er tour évidemment). Pour les (LR), cela sera très compliqué.

Il est à noter également que l’élection pour le président de la Métropole (élu par les 150 conseillers) aura lieu avant l’élection du maire de Lyon. Il n’est donc pas à exclure, par exemple, qu’un candidat battu à la présidence de la Métropole de Lyon se reporte quelques jours plus tard sur l’élection à la mairie de Lyon.

Bonne chance à toutes et à tous.


Date de création : 23/12/2019 13:51
Catégorie : -