En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Vous êtes ici :   Accueil » Elections Municipales - Kévin OLIVARES (RN) dénonce les accords entre Antoine MELLIES (RN) et Gilles GASCON (LR)
 
 
 

Bienvenue sur le site de Thémis Est-Lyonnais - Ville de Saint Priest

Nous avons créé l’association THEMIS Est-Lyonnais au lendemain des élections municipales 2014. Notre objectif est d’offrir aux San Priods la possibilité d’accéder aux informations qui impactent leur quotidien à court, moyen et long terme. Présents à chaque conseil municipal, mais aussi sur le terrain, notre mission consiste, d’une part à analyser et évaluer les projets et les promesses électorales et ...

Pour lire la suite, cliquez ici. 

Elections Municipales - Kévin OLIVARES (RN) dénonce les accords entre Antoine MELLIES (RN) et Gilles GASCON (LR)

Elections Municipales à Saint Priest - Kévin OLIVARES (RN) dénonce les accords entre Antoine MELLIES (RN) et Gilles GASCON (LR)

   

Intégralité du communiqué de presse en téléchargement : Icone_Telecharger_White.jpg

  

  

Gascon_Wauquiez.jpg Kevin_Olivares.PNG Antoine_Mellies.jpg
Gilles GASCON - Laurent WAUQUIEZ Kevin OLIVARES (Responsable de Commune (RN) Antoine Melliès - Responsable Départemental (RN)

  

- Accord entre LR et le Rassemblement National à Lyon et à Saint-Priest dans les élections métropolitaines et municipales.

- Pourquoi le RN n’a pas investi de candidat à Saint-Priest alors qu'il avait obtenu 25.2 % aux dernières élections européennes devant les 7.8% de LR ?

- Comment Antoine MELLIES a manipulé la présidence du RN pour ses intérêts personnels et ceux de son ami Gilles Gascon ?

- Comment Antoine MELLIES a fait annuler mon investiture à Saint-Priest pourtant validée par Marine Le Pen et Jordan Bardella ?

  

Mesdames, Messieurs,

Chères San Priotes, Chers San Priots,

Par la présente, je souhaite porter à votre connaissance des faits relatifs aux élections municipales de 2020 qui se sont produits sur notre ville, entre autres, et pour lesquels je tiens à vous apporter des clarifications. Le mot d’ordre du RN étant de « prendre le pouvoir », nous voulions représenter les San-Priots et donc monter notre liste sur la commune.

Aux dernières élections européennes 2019, le « RN » a obtenu des résultats nettement supérieurs à ceux des LR (RN=25.2 % Vs LR=7.8%). Au premier tour de la présidentielle 2017, Marine Le Pen affichait 23.1% alors que François Fillon (LR) n’affichait que 15.3%.

Âgé de 32 ans, salarié dans le secteur privé et militant depuis plus de 11 ans au front national, j’ai été colistier de Madame Sandrine LIGOUT entre 2014 à 2020 sur Saint-Priest ainsi que son suppléant dans le cadre des élections législatives. J’ai été désigné responsable RN sur la commune de Saint-Priest et j’ai suivi toutes les formations préparatoires aux élections municipales.

Depuis plusieurs mandats, le Rassemblement National a toujours investi un candidat lors des élections municipales (Saint-Priest 69800), régionales(AURA), métropolitaines (Lyon), européennes. Au regard des résultats que nous avons obtenus aux dernières élections européennes, nos électeurs se questionnent sur l’absence de candidature RN sur Saint-Priest.

En effet, j’ai candidaté à l’investiture pour les élections municipales de 2020 sur Saint-Priest le 10 Janvier 2019, ce qui signifie que ma demande était connue de la commission nationale d’investiture depuis plus d’un an. Je pensais que cette commission me contacterait en septembre pour me signifier que je serai investi, mais ce ne fut pas le cas. J’ai patienté jusqu’en octobre 2019. Entre temps, Antoine MELLIES a contacté Sandrine LIGOUT pour savoir si elle souhaitait conduire la liste sur Saint-Priest, ce qu’elle n’a pas souhaité.

Toujours sans réponse de la part des responsables RN, j’ai décidé d’entrer en contact avec le responsable départemental, Antoine MELLIES, pour connaitre les motifs de cette lenteur administrative. À ma grande stupeur, celui-ci m’a signifié une fin de non-recevoir au motif que j’étais trop jeune alors que sur les communes de Bron et de Chassieu, deux têtes de liste âgées d’à peine plus de 23 ans ont été investies (par Antoine MELLIES). Au-delà de mon âge, j’ai été surpris par cette décision car j’avais réuni presque la totalité des colistiers (Novembre 2019), autant vous dire que ma liste était « complète » et que notre programme pour les six années à venir était en cours de finalisation. Et j’étais d’autant plus surpris car les élections municipales de mars 2020 devaient, enfin, conforter le socle d’implantation indispensable à une potentielle victoire. Mais des facteurs internes et externes au rassemblement national ont détruit tout espoir de voir émerger une liste RN sur Saint-Priest. 

M. Antoine MELLIES a pris seul la décision de m’évincer de ce processus démocratique et aujourd’hui ce service rendu au maire sortant Gilles GASCON (LR) se traduit par l’absence de candidat (RN) sur une commune de plus de 46 000 habitants. Aussi, en contrepartie de ce service rendu au LR, je constate que le parti Les Républicains n’a pas investi de candidat sur la commune de Givors où se présente Antoine MELLIES. Cette manœuvre politicienne permet à Antoine MELLIES de ne pas être inquiété par une candidature (LR) à Givors. Sur Saint-Priest, le but de cette manœuvre est de permettre à M. Gilles GASCON de conserver son mandat de maire (à Saint-Priest), même si celui-ci s’en défend. Aussi je me questionne sur le fait que le maire sortant, depuis plus de 2 ans, clame haut et fort qu’il a un boulevard sans que les têtes de liste ne se soient déclarées.

Sans nouvelle d’Antoine MELLIES, j’ai décidé de prendre contact directement avec Alexis Jolly qui est membre de la commission nationale d’investiture. Lors de nos échanges téléphoniques, j’ai informé M. Jolly que j’avais fait le nécessaire pour candidater à l’investiture sur Saint-Priest et ainsi représenter les 25% d’électeurs RN. Monsieur Jolly n’a manifesté aucune objection, bien au contraire, dans la mesure où j’étais le seul candidat déclaré sur la commune.

Mon dossier est donc passé en commission le 27 Janvier 2020. Dans la soirée, Alexis Jolly me signifiait mon investiture pour Saint-Priest et la métropole de Lyon (Circonscription F) ; mon investiture était validée par Marine LE PEN et Jordan BARDELLA.

Au soir du 27 Janvier 2020, Antoine MELLIES (Conseiller régional) fut informé de l’avis de la commission et donc de mes investitures. Cette nouvelle a mis en branle toute sa stratégie de « rapprochement » avec les LR et pour servir ses intérêts ainsi que ceux de Gilles GASCON (Conseiller régional) il a sciemment décidé de faire capoter mes investitures. Mardi 28 Janvier je n’étais plus investi. Depuis, mes demandes, mes questionnements sont restés lettre morte et ce malgré de nombreuses sollicitations auprès des instances du Rassemblement National.  La surdité d’Antoine MELLIES s’apparente à un manque total de respect vis-à-vis des électeurs du Rassemblement National ; ce personnage est une insulte à la démocratie !

Aujourd’hui cette magouille desserre le Rassemblement National et donc les électeurs RN San Priots et métropolitains. Cette situation profite à présent au maire sortant Gilles GASCON (LR) et Antoine MELLIES candidat à la mairie de Givors.

Ce scénario s’est reproduit sur plus de six communes de la métropole. Je déplore ces manigances politiciennes car elle me prive, elle nous prive de notre droit d’expression, de notre droit de vote, de notre droit à choisir notre candidat. Somme toute, les LR et le RN se sont arrangés pour nous priver d’élus au conseil municipal ; ils nous ont volé notre élection.

Je regrette que M. MELLIES se serve de la politique pour servir ses intérêts personnels avant de servir ceux des électeurs du RN. Depuis plusieurs mois, les adhérents de la fédération du Rassemblement National du Rhône sont en désaccord avec la stratégie personnelle du référent départemental Antoine Melliès. Pour ne pas être inquiété par ces personnes, Antoine MELLIES a opéré un grand nettoyage. Beaucoup ont été congédiés pour recycler des vedettes de la France Insoumise.

Il ne fait aucun doute qu’Antoine MELLIES joue son avenir politique au Rassemblement National. Les instances sauront apprécier son côté carriériste et sournois. Peut-être finira-t-il sur les bancs de La France Insoumise à la place d’Andréa KOTARAC (Ex-LFI) !

À présent, tout cela se solde par l’absence d’une liste RN sur Saint-Priest. Pour manifester mon incompréhension, mon dégout de ces pratiques malhonnêtes et dans la mesure où ils ont tout mis en œuvre pour saborder la liste RN sur Saint-Priest, j’invite solennellement les électeurs du Rassemblement National à voter blanc ou nul voire boycotter ces élections 2020. A ce jour, c’est le seul moyen qu’il nous reste pour nous faire entendre.

Salutations et courage à toutes et à tous

Kévin OLIVARES

Responsable - commune de Saint Priest


Date de création : 08/03/2020 21:37
Catégorie : -


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !